Colloque inter-professionnel "Le juge fera-t-il la justice de demain ?"

le 12 mai 2017
Ce colloque qui a eu lieu le 12 mai 2017 à l'Agora de Guilherand-Granges (Drôme) a mobilisé une centaine de participant.e.s, venu.e.s des horizons professionnels les plus divers. Outre les enseignants-chercheurs de l’Université (Grenoble, Lyon, Paris), il a réuni des magistrat.e.s, des avocat.e.s et de nombreux acteurs du monde associatif.

L’objectif était double. Il s’agissait en premier lieu de réaliser un état des lieux des savoirs et des pratiques de modes alternatifs de règlements des conflits. Si ce domaine était largement développé dans le domaine de la justice civile, il nous appartenait de savoir jusqu’où cette alternative avait – et/ou pouvait – s’étendre au domaine pénal. Encouragées par la loi Taubira de 2014, Les pratiques de justice restauratives apparaissaient, au plan théorique, remplir le cahier des charges d’une alternative véritable, mais leur mise en œuvre pratique était problématique de ce point de vue.

En second lieu, la volonté était de développer une réflexion prospective en se demandant s’il – et jusqu’où il était possible – de se passer du juge. Cette réflexion-discussion s’est déroulée dans le cadre d’ateliers et de discussions avec le public présent.

Emplacement

Valence
Agora de Guilherand-Granges (Drôme)
Mis à jour le 30 juin 2019