Journée d'étude

Quelle place pour les territoires dans l'accueil des migrants? Regards croisés sur les politiques publiques migratoires

le 26 septembre 2019
Salle 129 de Sciences Po Grenoble
10h00 à 12h00

Intervention de Cristèle Bernard : "L'évaluation axée sur la relation et nouveaux paradigmes en solidarité internationale :

"Etudes de cas des acteurs de l'ESS et des personnes migrantes sur le bassin grenoblois et le briançonnais" 
Nous tenterons de décrire et d’analyser les critères innovants d’évaluation des politiques publiques migratoires des acteurs de l’ESS et des personnes migrantes en France en se focalisant sur deux terrains de recherche : le bassin grenoblois et le briançonnais. La problématique du développement démocratique et de la prise en compte dans une approche Bottom Up de la construction des politiques publiques amène à réfléchir dans le champ des relations internationales et spécifiquement dans celui des migrations, à la diversification non seulement des méthodes d’évaluation mais des évaluateurs, producteurs de connaissance et de sens. Si les évaluations axées sur la performance ou le coût/résultat trouvent leur processus dans l’instauration d’un Etat prestataire de service où l’individu est lui-même devenu un agent performant, les évaluations axées sur la relation proviennent de la remise en mouvement des acteurs et d’un Etat social et démocratique.

Intervention de Lison Leneveler : 

« Les mutations du droit des collectivités territoriales à travers l’accueil des migrant·e·s, premiers retours d’analyse autour du cas villeurbannais. »

Si l’accueil des migrant·e·s fait habituellement l’objet de compétences étatiques ou supra-étatiques, aujourd’hui la réalité sociale et humaine montre l’émergence d’un nouveau paradigme local, impliquant une nouvelle lecture des compétences.  En effet, la majorité des personnes migrantes sont d’abord accueillies dans des territoires urbains, qui sont souvent eux-mêmes insérés dans des réseaux internationaux. Sollicitées par l’Etat, les organisations de la société civile, les collectivités territoriales sont amenées à jouer un rôle nouveau. 
A travers une analyse juridique de la question de l’accueil par le prisme du local nous partagerons les premiers résultats d’une étude approfondie de l’émergence de cette compétence de fait, en s’interrogeant simultanément sur le processus d’affirmation en droit de la commune comme niveau d’intervention pertinent. D’une part, il s’agira d’observer l’exercice des pratiques et de la gouvernance à l’œuvre à l’échelle d’une ville « accueillante ». De ces recompositions locales inhérentes à l’esprit d’expérimentation et de bricolage institutionnel, il conviendra d’autre part, de montrer les reconfigurations structurelles occasionnées et d’envisager leurs conséquences juridiques au sein des services publics locaux dans le déclenchement de l’accès aux droits.

Emplacement

Saint-Martin-d'Hères - Domaine universitaire
IEP Grenoble
Salle 129
Mis à jour le 5 septembre 2019